Moi et les Échecs

C’est avec un grand étonnement que je réalise tous les jours que les échecs sont venus meubler mon quotidien. Alors, je me permets de partager ici et avec vous, lecteurs, comment l’apprentissage du jeu s’est déroulé pour moi.

Le jour “J”

En fait, tout débute à l’aube de mes 14 ans.  Intrigué par le jeu,  un ami de mon frère m’initie aux rudiments du mouvement des pièces. Dès le début, je suis fasciné par la beauté des figures et de leurs mouvements respectifs… j’étais déjà conquis ! En ces débuts, je joue exclusivement des parties familiales avec mon frère devenant par le fait même son plus fidèle adversaire.

Mon beau-père, un nouvel adversaire

Quelques années plus tard, devenu un homme, je me mesure à mon beau-père qui est un adversaire qui s’avère être beaucoup plus fort. Je réussis tout au plus à l’occasion de l’empêcher de faire le roque… c’est peu vous dire de la force en présence mais tout un exploit pour moi à l’époque. Je ne peux passer sous silence un fait intéressant concernant mon beau-père. Le questionnant sur sa force échiquéenne, mon beau-père me résume que pour lui ça s’est passé lors du conflit mondial (1939-1945), au moment où il fut prisonnier de guerre en Allemagne. Durant sa capture, sa fonction principale consistait à faire la cuisine pour les autres détenus. En voulant fournir aux soldats prisonniers un surplus alimentaire, il trouve un stratagème qui consiste à éplucher les pommes de terre plus épaisses pour qu’ils puissent avoir un surplus alimentaire appréciable à chaque détenu. Avec les pelures de pommes de terre, il réussit à se confectionner subtilement un jeu d’échecs. Cela lui permit de trouver un passe-temps… en attendant la libération.

L’ère moderne (au fil des décennies)

J’ai eu l’occasion d’affronter différents adversaires au fil des ans. Dans les années ’80, un des premiers jeux d’échecs électroniques à la mode qui devint rapidement mon plus fidèle adversaire. Dans les années ’90, la vie étant ce qu’elle est, je suis obligé de mettre en veilleuse mes activités échiquéennes  pour des raisons professionnelles & familiales. Mon jeu d’échecs électronique a rapidement trouvé refuge dans les mains de l’enfant de ma conjointe. À son retour de l’école, il m’arrivait souvent de l’apercevoir essayer de vaincre l’ordinateur. C’était tellement amusant de l’entendre s’exclamer « Robert ! … ton jeu triche !! Il venait de découvrir la prise en passant.

Vingt ans plus tard, ayant un peu plus de temps de disponible, je retourne aux échecs avec l’acquisition d’un ordinateur personnel. Au début, je me fais corriger solidement mais avec de la persévérance, je finis par annuler et à gagner quelques-unes contre le programme d’échecs… (je passe sous silence sur quel niveau je réussis l’exploit ! c’est seulement moi qui en a le secret !…)

L’heure de la retraite:

Cette phase de ma vie m’accorde le temps nécessaire pour me permettre d’explorer de nouvelles activités. J’appris à jouer au « shuffleboard », je participe à des déjeuners-rencontres avec les responsables des divers comités en activités avec la Fadoq. À la demande de Germain  Laplante, je devins représentant administratif de la Fadoq du Bassin de Chambly à l’intérieur du Club d’échecs de Chambly même. Ma première saison fut à titre d’observateur évidemment. Depuis, je me permets de jouer quelques parties ici et là et après les fêtes je me suis inscrits a des cours d’échecs donnés par des joueurs professeurs-bénévoles du Club d’échecs de Chambly. Quelques mois me furent nécessaires pour me refaire la main. Néanmoins, j’accepte avec plaisir de combler les appariements impairs. Aucune grande victoire dans le moment, mais, certes, la pratique du jeu est profitable à l’apprentissage et j’en retire beaucoup de plaisir peu importe le résultat.

Aujourd’hui, membre actif du club et encore votre représentant de la Fadoq, mon souhait le plus cher est de continuer à  me faire accueillir comme vous le faites présentement. Longue vie au Club d’échecs de Chambly !

 

Sincèrement vôtre,

Robert Deslauriers

Membre du Club d’échecs de Chambly,

Représentant de la Fadoq du Bassin de Chambly.